L'Aventure de Walter Schnaffs, par Guy de Maupassant, page 10 (of 12)

Sorry, no audio yet, but it's coming soon!



Il haletait d'ahurissement, trop abruti pour comprendre, battu, crossé, et fou de peur. Et tout d'un coup, un gros militaire chamarré d'or lui planta son pied sur le ventre en vociférant:


—Vous êtes mon prisonnier, rendez-vous!


Le Prussien n'entendit que ce seul mot "prisonnier," et il gémit: "Ya, ya, ya."


Il fut relevé, ficelé sur une chaise, et examiné avec une vive curiosité par ses vainqueurs, qui soufflaient comme des baleines. Plusieurs s'assirent, n'en pouvant plus d'émotion et de fatigue. Il souriait, lui, il souriait maintenant, sûr d'être enfin prisonnier! Un autre officier entra et prononça:


—Mon colonel, les ennemis se sont enfuis; plusieurs semblent avoir été blessés. Nous restons maîtres de la place.


Le gros militaire qui s'essuyait le front vociféra: "Victoire!" Et il écrivit sur un petit agenda de commerce tiré de sa poche:


"Après une lutte acharnée, les Prussiens ont dû battre en retraite, emportant leurs morts et leurs blessés, qu'on évalue à cinquante hommes hors de combat. Plusieurs sont restés entre nos mains."


Le jeune officier reprit:


—Quelles dispositions dois-je prendre, mon colonel?


Page precedent
Previous page

Page suivant
Next page






Study Aids:


More assisted reading (with mp3 audio):


Dictionary: